Publié le lun 9 Juil 2018

Le calage et l’arrimage des marchandises dangereuses

Accident lié à un mauvais calage et arrimageLe calage et l’arrimage des marchandises dangereuses dans l’ADR

Les objectifs de la réglementation sur le transport de marchandises dangereuses sont de protéger la population et l’environnement des risques liés aux marchandises dangereuses transportées.

L’un des risques liés au transport en colis est lié aux mouvements engendrés par le déplacement : La force.

L’ADR prévoit donc des obligations en matière de calage et d’arrimage permettant de sécuriser le transport. Les dispositions relatives au calage et à l’arrimage se trouvent au chapitre 7.5.7 de l’ADR.

L’ADR 2013 a introduit la référence à la norme EN 12195 : 2010. Le respect de cette norme est preuve de conformité du calage et de l’arrimage du chargement au titre du chapitre 7.5.7 de l’ADR.
La mise en œuvre de moyens de calage et d’arrimage conformes nécessite la mise en place d’une organisation adaptée. Cela ne peut être le fruit de la seule personne qui sangle le chargement.
Cette organisation passe par la définition de responsabilités et la formation des acteurs.

Une personne doit être nommée responsable du dimensionnement des moyens de calage et d’arrimage conformément à la norme. Cette personne rédigera des plans d’arrimage. Vous pouvez, en fonction de vos cargaisons, définir des plans d’arrimage types pour chacune d’entre elles.

Dans le cadre d’achat de prestation de transport, vous pouvez inclure ces plans d’arrimage dans vos cahiers des charges techniques.

Une autre personne doit être responsable de mettre en œuvre les solutions retenues. Se pose alors souvent la question de qui est responsable de réaliser cette opération : le transporteur ou le chargeur ?

L’ADR définit les responsabilités des intervenants au chapitre 1.4. Le chapitre 1.4.3.1 traite des responsabilités du chargeur et précise qu’il doit respecter les prescriptions relatives au chargement et à la manutention. Les prescriptions de calage et d’arrimage en font partie. De plus, l’arrêté TMD précise, à l’annexe I article 2.1.2, que le responsable du chargement doit vérifier le calage et l’arrimage des colis.

Le chargeur est donc responsable du calage et de l’arrimage du chargement. Bien entendu, ces opérations seront réalisées en lien avec le transporteur. Aussi, il est nécessaire de prévoir en amont le type de véhicule et les moyens de calage et d’arrimage.

Enfin, une fois l’opération terminée, il est nécessaire de réaliser un contrôle du calage et de l’arrimage avant le départ du véhicule. Vous pouvez intégrer ces éléments à vos check-lists, par exemple en annexant le plan d’arrimage.

 

Si vous souhaitez en savoir plus sur le calage et l’arrimage, n’hésitez pas à nous contacter : agms@agms.fr, 03.80.77.14.94.

AGMS organise une session de formation calage et arrimage le 20 novembre 2018. Pour plus d’informations rendez vous à la page suivante.